Sélectionner une page

Un acteur incontournable : Google

En France, les professionnels ont besoin d’être visibles sur internet pour interpeller le monde – la petite partie du monde qui représente la cible commerciale de chacun pour être plus précis. Et le Web est devenu cette immense place publique ou tous nous nous retrouvons – à l’exclusion d’une minorité très attachée à sa liberté et à une partie de la population exclue pour des raisons de niveau de vie et de développement -, le lieu rêvé pour essayer de promouvoir un bien ou un service.

Aujourd’hui, en 2018 dans notre hexagone, force est de reconnaître que 95% des recherches sur internet passent par un moteur qui a réussi à marginaliser l’ensemble de la concurrence . Alors, avant d’atterrir sur un site précis, nous utilisons un site particulier qui, à tort ou à raison, finit par centraliser la mémoire du monde, je veux parler du moteur de recherche Google, disponible dans plus d’une centaine de langues.

Mais qui parle de moi ?

Et tout ce monde de parler de sa vie, de son travail, de ses loisirs, du monde lui-même. Les uns alimentent des médias, d’autres des blogs et des sites professionnels, et une proportion importante se focalisent sur les réseaux dits « sociaux ». Cet élément est très important car ces réseaux sociaux, sont des agglomérats d’individus, consommateurs d’un côté, et de l’autre, pour une partie d’entre eux, décideurs dans des entreprises ou institutions. L’ensemble de la sphère économique est donc là, réunie !

Et comme dans un immense café-comptoir, tout va pouvoir être dit et écrit, et montré en images, sur nous, sur vous, sur eux. Un ami proche va partager une photo de son dernier barbecue quand votre lycée d’antan va vous proposer de reconnaître votre classe et votre partenaire commercial vous citer comme une ressource de choix de son nouveau business. Il ne faut pas oublier le voisin récalcitrant qui a vu votre chien se soulager sur ses fleurs et qui, dès que l’occasion va se présenter, va écrire des propos calomnieux sur vous ou sur ce que vous représentez économiquement. Je n’insisterai pas sur les bassesses humaines mais les exemples sont nombreux.

Mais ce n’est pas moi ça !

Ainsi se construit une image de nous-mêmes, vrai ou fausse peu importe. Le fait est qu’elle est là. Et de façon concomitante, les systèmes informatiques absorbent des volumes de plus en plus gigantesques et traitent des données à une vitesse non moins ahurissante. Nos téléphones vont bientôt nous filmer dans le noir. Il n’y aura plus un instant capable d’échapper à la boulimie du réseau. Les richesses croissent, réparties comme jamais en toute iniquité, laissant de beaux jours encore à la jalousie et la diffamation. Donc, dans ce contexte, votre image risque d’être un plus écornée, malmenée et il est vraisemblable que vous ne la reconnaîtrez pas toujours. La technique ayant ses limites, et chaque évolution générant ses catastrophes, la reconnaissance faciale qui va permettre aux machines de classer les images avec autant d’acharnement que les écrits, vous prendra aussi parfois pour un autre et inversement.

Une seule solution : construisez vous-même votre image

Cette technologie de l’information et des réseaux est tout de même bâtie autour d’intelligence artificielle et aime les sujets clairs et structurés. Ce qui peut ressembler à un chaos est organisé mais l’homme ne peut plus se désolidariser de la machine pour le gérer. Pour votre image, il y a donc une solution. Cette solution ne va pas permettre de faire disparaître toutes les données évoquées plus haut, elle va vous permettre de placer en haut de la pile, une information que vous aurez validé, de présenter des valeurs qui sont les vôtres. Le discours et la méthode s’appliquent aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises même si ce sont ces dernières les plus vigilantes sur les effets négatifs d’une information mal comprise, mal expliquée ou simplement erronée. Car ces effets ont des incidences directes sur leurs chiffres d’affaires.

Alors, créez un site internet à votre nom, au nom de votre marque, et, pour les responsables qui doivent se présenter personnellement, une page à leur nom. Google saura vous reconnaître et pour tous ceux qui chercheront votre nom, ils pourront être confrontés à une information actualisée, maîtrisée, celle que vous aurez choisie. Évidemment, cela vous demande de contrôler aussi le moyen de vous joindre. Car si le but de l’internaute est d’avoir votre contact, s’il ne trouve pas la réponse qu’il cherche sur votre site, et cela facilement, il va continuer ces investigations et là, vous perdez la main et ne savez pas ce qu’il va trouver.

On peut dire, pour conclure, que la législation française nous aide car, pour toute activité professionnelle, un site internet doit indiquer, entre autres :

  • pour un entrepreneur individuel : nom, prénom, domicile ;
  • pour une société : raison sociale, forme juridique, adresse de l’établissement ou du siège social (et non pas une simple boîte postale), montant du capital social ;
  • adresse de courrier électronique et numéro de téléphone ;

(Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228)

ImageSurMesure est né de ce désir de rendre aux entreprise et aux entrepreneurs leur propre image et ceci par le biais, entre autre, de l’image photographique car la photographie est notre passion. 

Vous n’avez pas encore de site web ? Alors contactez-nous !

Partagez cet article :