Sélectionner une page

Un site gratuit pour Noël

Avant d’être convaincu d’avoir besoin d’un site internet, on est confronté à des offres qui nous proposent de créer en un clic le site de nos rêves. Si l’on est jeune entrepreneur, que notre budget est limité, même si l’on a assez d’expérience dans la vie pour savoir que rien n’est gratuit et que tout service fiable repose sur un modèle économique viable, on est soumis inconsciemment à cette tentation. Alors oui, notre monde est beau et génial, nous pouvons acheter des t-shirt à un euro et créer un site gratuitement. Et ensuite il suffit de revendre ces t-shirt à plusieurs euros pour devenir riche !

Si vous n’avez pas encore créé votre site internet seul, vous allez le faire car cela vous semble absurde de donnez mille ou plusieurs milliers d’euros à une entreprise qui ne sait pas mieux que vous ce dont vous avez besoin. Et vous aurez tort.

Connaissez-vous l’offre et les technologies utilisées ?

Votre métier n’est pas l’informatique et vous n’êtes pas ce que l’on appelle un geek. Donc évidemment vous ne vous souciez pas, à juste titre, des langages et des technologies mis en oeuvre pour permettre la création et la gestion des sites Web. A quoi bon, puisqu’un service intuitif ne nécessitant aucune qualification peut être mis à votre disposition pour un prix dérisoire, voire sans frais. Vous ne pouvez comparer les offres sur le Web car il faudrait comparer les technologies et donc se soucier de ce qu’elles sont intrinsèquement. Pourtant, leur connaissance, pour le choix d’un outil, est utile si l’on veut que cet investissement – en temps, si ce n’est en argent – soit pérenne. Comment ces outils sont apparus, que vont-ils devenir ?

La démocratisation en France des Personnal Computer, dans les années 80, a fait apparaître deux grandes familles de machines qui pouvaient apporter des services similaires : les PC et les serveurs, ces derniers étant utilisés par les sociétés pour connecter ensemble des groupes de collaborateurs et les données de l’entreprise. La puissance croissante des PC et la maturité des réseaux ont permis des phénomènes de downsizing, pour déporter des traitements sur les ordinateurs personnels et démultiplier les capacités de calcul de l’ensemble du parc informatique. Les logiciels, dumpés par la puissance de tous les composants, se sont installés en force sur les PC. Et aujourd’hui, la mise à disposition des clouds et des espaces de stockage sur des serveurs répartis, éloignés parfois de milliers de kilomètres, permet, dans un mouvement inverse, d’alléger les stations de travail. Non pas qu’elles n’aient la capacité de calcul ou de stockage nécessaire mais elles ont été dotées d’une nouvelle qualité grâce à la miniaturisation : la mobilité ! Le logiciel de présentation des données et des applications distantes, le navigateur Web, devient le cœur des interfaces utilisateur. Tablettes et smartphones sont utilisées comme des PC, obligeant les applications et les sites à intégrer l’ensemble de ces formats d’affichage comme une nouvelle contrainte technique.

Dans les grandes entreprises, pour unifier l’interface des sites distants on adopte aussi des solutions logicielles qui s’appuient sur une architecture web et un navigateur. Les serveurs web communiquent ainsi avec des serveurs d’applications qui eux-même interagissent avec les serveurs de bases de données pour permettre aux utilisateurs de recevoir, sur le navigateur de leur PC, les informations recherchées. Le partage des informations n’a plus de limite géographique.

C’est la connaissance de cette architecture et de son histoire qui a permis techniquement la création d’ImageSurMesure. La connaissance d’un langage permettant la programmation d’un des éléments de la solution – le site Web – est loin, donc, d’être une raison suffisante pour décider de créer seul sont site professionnel.

Comment répondre aux attentes des internautes ?

Quelle que soit votre offre de biens ou services, ne croyez pas que vous êtes le premier sur ce marché. Dans le cas où votre offre est, par plusieurs de ces aspects, exceptionnelle, elle va permettre de satisfaire un besoin qui était satisfait néanmoins par d’autres produits. Alors, si vous voulez être présent sur la grande place du Web, il va falloir, dans tous les cas, déterminer où se trouvent vos clients et ce qu’ils recherchent. Ou plus exactement, comment ils perçoivent leurs propres besoins et comment ils les expriment dans les moteurs de recherche. Ces moteurs qui n’étaient rien d’autre que des portes d’entrée sont devenus le vrai moteur d’internet.

Des sites se sont spécialisés dans la collecte des données entrées sur le Web car leur analyse permet de prendre le pouls de la nouvelle économie. Il ne faut pas réduire cette économie à du virtuel et du digital car toutes les productions de biens et services, dans notre monde développé occidental, passent maintenant par ce média. Même l’administration, les banques et les assurances imposent d’interagir avec eux par le biais d’internet.

Donc répondre aux attentes des internautes, c’est analyser leurs besoins, leurs requêtes, leur cheminement. Au lieu de se demander quel itinéraire en voiture ou à pied ils empruntent, afin de pouvoir coller une affiche au bon endroit, il faut transposer tout cela sur la toile, le réseau mondial internet. Certaines grandes entreprises ont des équipes qui passent leur temps à analyser ces données pour ajuster leur offre et leur discours. La connaissance des règles de référencement et le paramétrage des métadonnées est devenu indispensable. Et cette face de l’iceberg n’est ni montrée ni mise en avant par les offres gratuites de création de site. Se débrouiller dans cette jungle est d’autant plus difficile qu’elle est en pleine expansion et qu’aucun acteur ne sait comment elle va évoluer. La veille technologique est de rigueur pour qui veut rester au contact de ses marchés. 

Commencer par se connaître soi-même

Maîtriser des technologies dont celle du référencement n’est pas suffisant pour créer son site internet. La partie la plus compliquée, je l’ai gardée pour la fin de cet article.  Ce sont les mots, rien que les mots. Ces mots qui doivent constituer le texte de votre site ne doivent pas seulement parler à l’internaute. Ils ne doivent pas seulement être en nombre suffisant pour être considérés comme pertinents par Google. Ils doivent surtout vous définir, présenter votre offre dans ce qu’elle a de différent. Quelles sont les valeurs qui vous poussent à entreprendre ? Il y a toujours une motivation qui vous distingue des autres, qui justifie votre engagement. Parfois en réaction au marché existant, qui vieillit, qui ne s’adapte pas assez vite aux nouveaux modes de vie, aux nouveaux modes de production, aux nouveaux modes de communication. Ou au contraire, la modernité fait parfois table rase d’un passé que vous souhaiter préserver. On a tous des avis et des sensibilités différents face à toutes ces questions et il est extraordinaire de pouvoir les faire cohabiter dans notre société et sur internet. Les capacités des uns et des autres permet d’offrir une offre infinie. Encore faut-il que cette offre soit exprimée, connue et comprise. Et cela passe par les mots.

Quand je dis les mots, j’entends aussi les images et les photographies – sans exclure les sons mais beaucoup naviguent sur internet avec le volume à zéro -, car un message, comme une émotion, peut s’exprimer avec des formes et des couleurs. Et un objet, une matière, un atelier de production, une manière de faire où la représentation d’une personne prennent vie avec une image. Elle peut être fixe – une photographie – ou en mouvement – une vidéo. Pour comprendre et décider ce qui peut vous être utile, il est judicieux – pour ne pas dire indispensable – d’avoir un conseiller. Comment échanger et s’affirmer sans avoir au moins une personne de confiance, avec de l’expérience, qui peut vous critiquer et vous aider à formuler ce que vous devez dire ? Et peut-être même le formuler à votre place si écrire ne vous plait pas. En parlant avec vous, une personne extérieure à votre cercle intime, mettra parfois en évidence un talent et des qualités que ceux qui vivent près de vous ne voient plus ou considèrent comme une évidence sans l’exprimer. Il est nécessaire de se mettre dans la peau de votre cible commerciale et de dépasser vos propres goûts. Mais se connaître soi-même pour extraire ce qui est utile à votre communication peut demander des semaines ou des mois. Etre deux dans cette partie du travail permet de gagner beaucoup de temps. Et c’est encore un aspect à ne pas négliger.

Créer son site Web est important, il ne faut pas se précipiter, seul. A bon entendeur, salut !

 

Partagez cet article :